Restez dans le Moov
Cap sur une organisation innovante
Suivez-nous
Search
TOP
Créer c'est être - Restez dans le Moov
15501
post-template-default,single,single-post,postid-15501,single-format-standard,theme-awake,eltd-core-1.2,woocommerce-no-js,awake child-child-ver-1.0.0,awake-ver-1.4,eltd-smooth-scroll,eltd-smooth-page-transitions,eltd-mimic-ajax,eltd-grid-1200,eltd-blog-installed,eltd-default-style,eltd-fade-push-text-top,eltd-header-standard,eltd-sticky-header-on-scroll-down-up,eltd-default-mobile-header,eltd-sticky-up-mobile-header,eltd-menu-item-first-level-bg-color,eltd-dropdown-slide-from-left,eltd-,eltd-fullscreen-search eltd-search-fade,eltd-side-menu-slide-from-right,wpb-js-composer js-comp-ver-5.7,vc_responsive

Créer c’est être

Restez dans le Moov / Non classé  / Créer c’est être

Créer c’est être

Créer, c’est retrouver cet espace infini qui nous habite et qui résonne si fort avec l’univers. C’est retrouver le goût des petites choses, de l’instant, c’est entendre à nouveau le vent souffler dans les feuilles, le cri d’un oiseau dans le ciel, c’est sentir la fraîcheur du sable sous les pieds, humer l’air de la mer, pleurer, s’émerveiller de rien, créer c’est redevenir tout cela, c’est l’éprouver à chaque instant, c’est être l’instant.

Créer, c’est aussi se mettre en route, se mettre en mouvement, c’est se positionner dans un cycle immense, infini, qui prend ses origines aux sources et de tout, et s’achève à la fin de tout. L’artiste s’inscrit alors dans un espace extra temporel, où l’être n’est plus défini par l’espace et le temps tel qu’on se le figure, mais par une continuité au-delà de la matière, du corps, de la présence physique, par le lien avec les origines. L’artiste, le créatif, a désormais un rôle fondamental dans nos sociétés désenchantés, il peut être un passeur comme le pensait l’artiste Joseph Beuys, un guide, une âme engagée vers la beauté, la perfection. Il doit également permettre à chacun de renouer avec cette créativité qui sommeille, soit par résonance avec une œuvre d’art, soit par le geste artistique, en se remettant en mouvement soi-même, en initiant la créativité autour de soi. 

« Il n’est rien sur Terre qui ne soit plus avide de beauté et qui s’embellisse plus facilement qu’une âme… C’est pourquoi, peu d’âme, sur Terre, résistent à la domination d’une âme qui se voue à la beauté. »Maeterlinck 

Nous sommes tous des créatifs, quelle que soit la place de la création à proprement dite dans notre vie, mais ce don est enfoui au cœur de chaque être humain parce qu’il fait partie de sa nature propre, rien ni personne ne peut l’en retirer. La création intuitive, libre de penser, de jugement, d’à priori, de critique, cette création là remet l’homme à sa place dans la nature, en lien avec le ciel et la terre, l’infiniment grand et l’infiniment petit. C’est en cela que l’artiste est connecté avec l’invisible, il est connecté avec ce qui existe entre, en, autour, à côté de… Il effleure la beauté du monde du bout de son pinceau mais prends aussi conscience qu’il est en ce monde. « Honorer et respecter la vie c’est accepter l’idée que la terre, l’eau, les plantes et les animaux vivant ici-bas possèdent les mêmes droits que nous. Nous ne sommes pas des êtres suprêmes est omniscients, trônant au sommet de la pyramide de L’évolution, mais plutôt les membres du cercle sacré de la vie, au même titre que les arbres, et les rochers, les coyotes, les aigles, les poissons et les crapauds. Ils ont tous une mission qu’ils remplissent à l’intérieur du cercle sacré de la vie, il en va de même pour nous. » Wolf Song de la tribu des Abénakis.

Créer c’est reconsidérer la vie même, reprendre conscience que tout est dépendant, connecté, que tout vibre à l’unisson et que chaque fausse note de notre part a un impact sur la grande mélodie de l’univers. Créer c’est reconsidérer notre monde sous un jour différent, c’est se poser la question de ce que nous devons faire ou ne pas faire et c’est se dire que chaque choix, chaque décision s’inscrit dans un vaste mouvement, visible et invisible, un mouvement qui englobe les animaux, les plantes, les astres et les saisons, un mouvement perpétuel qui continuera bien au-delà de notre existence. Créer, c’est se remettre à vibrer à l’unisson du monde, c’est entrer dans l’absolu, l’infini. Nous sommes tous des créateurs. 

« Projeter la lumière dans les profondeurs du cœur humain, telle est la vocation de l’artiste, mais c’est permettre à chacun de trouver la lumière en soi qui devient vital à notre époque. » R. Schumman

source : Anne Gaiss, artiste

No Comments

Leave a Reply